La technique du Raku

La pièce est modelée dans du grès, puis elle sèche à l'air libre (parfois pendant plusieurs semaines).

Elle est ensuite cuite une première fois très lentement (environ 12 heures) à 1000 degrés dans un four électrique. C'est la cuisson "biscuit".

Après la pose de l'émail, elle est de nouveau cuite, mais cette fois-ci très rapidement: on monte à 1080°C en moins d'une heure, avec un défournement immédiat. L'émail des pièces est alors en fusion, et le choc thermique qui en découle provoque des craquelures qui se révèleront par un enfumage dans un récipient rempli de sciure de bois.

Cette dernière étape est magique: avec le choc thermique, lorsque l'émail craquelle, les pièces "chantent", elles font un bruit très caractéristique. 

Le hasard est donc très important dans le Raku: il est impossible de savoir à l'avance comment ressortira une pièce de la cuisson, c'est une surprise à chaque fois! Toutes mes pièces sont donc totalement uniques.